Bienvenue sur le site du Syndicat Mixte Arguenon-Penthièvre


 

La mission de base du syndicat est de produire de l'eau potable pour les collectivités locales d'un territoire
correspondant au tiers du département et peuplé de 220 000 habitants.
Cette production se fait à l'usine de la Ville Hatte de Pléven,
à partir de la retenue d'eau de l'Arguenon.

Plaquette de présentation de l'usine de production d'eau potable

1997 : le Syndicat engage des actions sur le
bassin versant de l'Arguenon en amont de la
retenue afin de diminuer les riques de
pollution et de réduire ainsi les
traitements et les coûts.

2008 : Il engage des actions sur le bassin
versant en aval afin de préserver la qualité
de l'eau jusqu'au littoral. Ces démarches sont
conduites en partenariat avec l'ensemble
des                                                                                                                                                                                acteurs concernés par la préservation de l'eau et de
l'environnement
.

2014 : Le Syndicat met en oeuvre le Schéma d'Aménagement
et de Gestion des Eaux (SAGE) Arguenon-Baie de la Fresnaye :
un document de préconisations d'actions pour protéger la quantité
et la qualité des eaux et des milieux associés sur les bassins versants.

2015 : Le SMAP - porteur du SAGE - est chargé par les collectivités d'élaborer le PAPI du bassin versant de
l'Arguenon et de coordonner sa mise en oeuvre sans se substituer aux maîtres d'ouvrages locaux.

2017 : Mise en oeuvre des actions du PAPI Arguenon.   

Guide du SAGE Arguenon-Baie de la Fresnaye

guide du SAGE

 Tableau de bord du SAGE Arguenon-Baie de la Fresnaye, édition 2020

Tde bord 2020

 

EVOLUTION DES PRECIPITATIONS ET DES DEBITS DES COURS D'EAU


LE CONSTAT SUR LE TERRITOIRE

  • En 2021, une analyse statistique de l'évolution des précipitations et des débits des rivières du territoire du SAGE Arguenon-Baie de la Fresnaye a été réalisée par le SMAP.
  • Entre les premières mesures acquises à la fin des années 70/début 80 et aujourd'hui, différentes tendances sont relevées pour les précipitations :                                            - Collinée et Lanrelas : diminution de 10% des précipitations en mars et mai, soit 15 mm en moins par an.  - Languédias et Quintenic : augmentation des jours de pluies intenses (+ 20 mm) durant la saison de recharge des nappes (entre le 1er octobre et le 31 mars), soit 1.2 jours par an.                                                                                    - St Cast le Guildo : augmentation du cumul de précipitations annuel (+ 111 mm), et des jours de pluies intenses (+ 20 mm), soit + 0.9 jour par an. 
  • L'évolution des précipitations impacte le débit des cours d'eau, les changements les plus significatifs ont lieu durant la saison d'étiage (saison des basses eaux entre le 1er avril et le 30 septembre) :                                                               - Diminution de 28% du débit moyen sur l'Arguenon, soit moins 141 l/s.                                                                             - Diminution de 22% du débit moyen sur la Rosette, soit moins 95 l/s.                                                             L'évolution des débits est surtout visible depuis l'année 1989 (sécheresse intense) qui constitue une année de rupture. L'augmentation de la sévérité des étiages est également visible sur les différents cours d'eau du territoire avec des asséchements temporaires de plus en plus réguliers. Aucune tendance statistique n'est observable pour le cours d'eau du Frémur, compte-tenu de la courte chronique de données de débit disponible (10 ans). 

débits moyens

Précipit moyennecarte débits

ET A L'AVENIR ? HORIZON 2050     

Pour les précipitations, une augmentation et une intensification du cumul de précipitations sont attendues entre le 1er octobre et le 31 mars (saison de recharge), alors qu'entre le 1er avril et le 30 septembre (saison d'étiage), l'évolution est plus contrastée selon les modélisations.

Pour le débit des cours d'eau, beaucoup d'incertitudes sont présentes, les différentes tendances indiquent une baisse de 10 à 40% des débits moyens avec une diminution des débits d'étiage encore plus prononcée que la diminution à l'échelle annuelle.

Concernant la température, les différentes prévisions sont assez unanimes et prévoient une augmentation de + 1.5 à + 4°C en fin de siècle en Bretagne.

Sources : étude Explore 2070 (IRSTEA, Météo France), Portail DRIAS - les futurs du climat (Météo France)

schéma chgt climatique

ATTENUER LES EFFETS DU CHANGEMENT CLIMATIQUE SUR L'APPROVISIONNEMENT EN EAU POTABLE

Le changement climatique, par l'intensification du phénomène de sécheresse, pourrait à l'avenir avoir des conséquences sur l'approvisionnement en eau potable. Face à ce risque, le Syndicat Mixte Arguenon-Penthièvre (SMAP) agit pour économiser autant que possible l'eau prélevée dans le milieu naturel et développer une solidarité entre les territoires :

  • Recyclage des eaux de lavage à l'usine de production d'eau de la Ville Hatte : potabilisation de 98% de l'eau prélevée. L'usine de traitement de la Ville Hatte à Pléven est dotée d'un dispositif de recyclage des eaux de lavage. Une partie de ces eaux est réinjectée dans la filière de traitement afin d'être potabilisée, tandis que le restant est rejeté dans la rivière de l'Arguenon, après un transit dans des lagunes (traitement avant rejet dans le cours d'eau).
  • Lutte contre les fuites d'eau : 67 km de canalisations renouvelées ou renforcées depuis 2014. Le rendement du réseau d'adduction d'eau potable du SMAP est évalué à 98.4% en 2020, ce qui signifie que 98.4% de l'eau produite à l'usine alimente les châteaux d'eau.
  • Transfert d'eau vers d'autres secteurs. Grâce à ses connexions avec le réseau d'interconnexion départementale (géré par le Syndicat Départemental d'Alimentation en Eau Potable des Côtes d'Armor - SDAEP 22) et l'Ille et Vilaine, le SMAP peut envoyer de l'eau vers tout le département et le nord de l'Ille et Vilaine. Réciproquement, de l'eau peut être acheminée depuis les autres grands sites de production du département vers le site du SMAP. 
FOCUS SUR LES PLANS D'EAU DU TERRITOIRE      

Photo plan deau Rosette

Sur le bassin versant de l'Arguenon, les plans d'eau sont essentiellement artificiels. Présents en grand nombre, ils ont été créés grâce à la construction d'un ouvrage de retenue des eaux. En fonction du volume, de l'état et de la position par rapport au cours d'eau, les plans d'eau peuvent avoir des impacts négatifs sur le milieu et la dynamique d'écoulement des eaux. C'est pourquoi, le SAGE Arguenon-Baie de la Fresnaye a interdit la création de tout nouveau plan d'eau sur l'ensemble du territoire.

LES IMPACTS DES PLANS D'EAU SUR LE MILIEU AQUATIQUE      

Impacts plans deau

L'intérêt des plans d'eau : 

  • fonction naturelle de traitement de la pollution par phénomène de lagunage (notamment les contaminations microbiologiques)
  • soutien du débit des cours d'eau en période estivale
  • atténuation des épisodes d'inondations en retenant des volumes d'eau lors d'une crue
  • habitats spécifiques pour certaines espèces animales et végétales

 

 

 

 

 

 

 

Etude des plans d'eau sur le bassin versant de la Rosette (SMAP - 2019)

L'objectif était de rencontrer les propriétaires des plans d'eau pour :

  • Les sensibiliser aux impacts sur le milieu aquatique et les risques de crues associés.
  • Leur proposer un protocole de gestion des niveaux des plans d'eau permettant de limiter le risque de crues en hiver et soutenir les faibles débits en été

L'étude en chiffres :

  • 330 plans d'eau recensés
  • 35 plans d'eau à proximité ou sur cours d'eau visités
  • 35 propriétaires de plans d'eau sensibilisés aux impacts sur le milieu aquatique et le risque d'inondation lié à un manque d'entretien du barrage
  • 5 propriétaires des 10 plus gros plans d'eau ont accepté de mettre en place une gestion des niveaux de leurs plans d'eau : cela représente 78 000 m3

PROTEGER LE LITTORAL NOUS AVONS TOUS A Y GAGNER !

La reconquête de la qualité sanitaire des eaux littorales est un enjeu fort sur le territoire du SAGE Arguenon-Baie de la Fresnaye. Les contaminations microbiologiques, autrement dit les pollutions dues aux déjections humaines et animales, peuvent avoir un impact sur des usages sensibles comme les productions professionnelles de coquillages, la pêche à pied de loirsir et la baignade. Les collectivités sont engagées dans la mise aux normes des stations d'épuration et des réseaux d'assainissement, et les agriculteurs se mobilisent pour la mise en oeuvre de bonnes pratiques concernant l'épandage et le stockage des déjections animales. Mais tout un chacun peut aussi participer à la lutte contre les pollutions du littoral : mise aux normes de son système d'assainissement, ramassage des déjections canines     sur les trottoirs, non déversement d'eaux noires de camping-car dans les eaux pluviales ... C'est pourquoi la Commission Locale de l'Eau qui pilote le SAGE Arguenon-Baie de la Fresnaye lance sur le bassin versant de l'Arguenon et sur le bassin versant de la baie de la Fresnaye la campagne de communication : "Protéger les eaux du littoral, nous avons tous à y gagner". Cette opération est portée par la CLE Rance-Frémur-Baie de Beaussais. Elle a été réalisée en partenariat avec la CLE du SAGE des Bassins Côtiers de la région de Dol de Bretagne, la CLE du SAGE Arguenon-Baie de la Fresnaye, Dinan Agglomération et St Malo Agglomération.

AMICO

 

Carte des zones humides