L'EROSION DES SOLS, COMBIEN CA NOUS COUTE ?


L'érosion des sols coûte cher et impacte tous les acteurs erosion talusdu bassin versant de l'Arguenon et de la baie de la Fresnaye : particuliers, agriculteurs, conchyliculteurs, Syndicat de production d'eau potable de Pléven (SMAP), communes, Communautés de communes, Conseil Départemental 22, ...

 

   COUT POUR LES AGRICULTEURS

 Deux types d'érosion sont distinguées :

erosion insidieuse

  

érosion spéctaculaire

Impact et surcoût pour le syndicat de production d'eau potable de Pléven

Au SMAP, à l'usine de Pléven, la terre dans les eaux prélevées engendre un surcoût de traitement, de son extraction à son épandage sur des parcelles.

graph extraction terre

  • En moyenne, 7 à 8 tonnes de terre sont extraites par jour pour 30 000 tonnes d'eau prélevées (=10% du total de l'eau).
  • Soit une perte de 5 ha de terre cultivable par an.
  • Chaque année depuis 2011, 2 500 à 3 000 tonnes de terre extraites sont épandues et enrichissent 100 ha à l'aval de l'usine d'eau.
     photos terre Pléven

COUT POUR LES COLLECTIVITES : communes, communautés de communes, Conseil Départemental 22     

Entretien, réfection de voirie et restauration de talus bordant la voirie

8 000 € de réfection pour la commune de La Malhoure, suite aux orages de 2018.

6 000 € d'entretien en 2018 des routes départementales de la commune de Matignon.

15 000 € de restauration de talus (effondré sur la route départementale de Pléven en décembre 2017) : 163 m d'accotement et 18 m d'empierrement.

             photo érosion pléven

 

 

                         

 

 

Désenvasement du lac de Jugon et aménagements bocagers

5 000 000 € en 2005 pour l'enlèvement de 500 000 m3 de sédiments.

1 000 000 € prévus à partir de 2005 pour les aménagements bocagers.

Maîtres d'ouvrages : Communauté de communes Arguenon-Hunaudaye, Lamballe Terre et Mer                                                                                                                                                                 

COUT POUR LES HABITANTS IMPACT ET COUT POUR LES CONCHYLICULTEURS

Des coulées de boues dans les maisons, terrains : des heures de nettoyage, du matériel nécessaires (tractopelle, remorque).

Coût réfection d'une cour : 5 000 à 6 000 € (tarif entreprise) suite à un événement érosif important.

L'assurance ne prend pas la totalité des coûts en charge.

(source : particulier de Corseul)

Les sédiments de l'érosion fine : 

  • colmatent les branchies des huîtres et gênent la filtration.
  • se déposent et créent un envasement provoquant : l'enfouissement des huîtres et des difficultés d'accès aux parcs (tracteurs).

Aves les sédiments, sont transportés bactéries, pesticides, métaux lourds ...

  • les principaux risquent sont liés aux pollutions bactériologiques
  • les pesticides modifient l'expression des gênes et pertubent la ponte et affaiblissent l'immunité : plusieurs épidémies dues à l'herpès virus.

Les niveaux de pertes sont extrêmement variables d'une année sur l'autre, pouvant atteindre 80% de la production d'huîtres, à différents stades de développement.

(source : conchyliculteurs de la baie de la Fresnaye)

IMPACT SUR LES MILIEUX AQUATIQUES

La prolifération des microalgues dans les retenues d'eau douce est due en partie au phosphore présent dans les vases. Cela peut nécessiter un traitement à base de cuivre. Comme l'eutrophisation, ce traitement a des conséquences néfastes sur la biodiversité des milieux aquatiques.

EUTRO RETENUE

 

Evolution attendue des fortes precipatations dans le grand ouest


L'étude interrégionale Grand-Ouest QUALIT2 EAUd'adaptation au changement climatique prévoit une augmentation de la fréquence des événements pluvieux importants. Cela pourrait entraîner une augmentation de l'érosion des sols agricoles, à court, moyen et long terme (scénarii optimistes et pessimistes).

Source Etude pilotée par le Préfet de Région des Pays de la Loire - SGAR - 2013