Bienvenue sur le site du Syndicat Mixte Arguenon-Penthièvre


 

La mission de base du syndicat est de produire de l'eau potable pour les collectivités locales d'un territoire
correspondant au tiers du département et peuplé de 220 000 habitants.
Cette production se fait à l'usine de la Ville Hatte de Pléven,
à partir de la retenue d'eau de l'Arguenon.

Plaquette de présentation de l'usine de production d'eau potable

1997 : le Syndicat engage des actions sur le
bassin versant de l'Arguenon en amont de la
retenue afin de diminuer les riques de
pollution et de réduire ainsi les
traitements et les coûts.

2008 : Il engage des actions sur le bassin
versant en aval afin de préserver la qualité
de l'eau jusqu'au littoral. Ces démarches sont
conduites en partenariat avec l'ensemble
des                                                                                                                                                                                acteurs concernés par la préservation de l'eau et de
l'environnement
.

2014 : Le Syndicat met en oeuvre le Schéma d'Aménagement
et de Gestion des Eaux (SAGE) Arguenon-Baie de la Fresnaye :
un document de préconisations d'actions pour protéger la quantité
et la qualité des eaux et des milieux associés sur les bassins versants.

2015 : Le SMAP - porteur du SAGE - est chargé par les collectivités d'élaborer le PAPI du bassin versant de
l'Arguenon et de coordonner sa mise en oeuvre sans se substituer aux maîtres d'ouvrages locaux.

2017 : Mise en oeuvre des actions du PAPI Arguenon.   

Guide du SAGE Arguenon-Baie de la Fresnaye

guide du SAGE

 Tableau de bord du SAGE Arguenon-Baie de la Fresnaye, édition 2020

Tde bord 2020

 

LA RESTAURATION DE LA CONTINUITE ECOLOGIQUE SUR LE TERRITOIRE        


DEFINITION CONTINUITE ECOLOGIQUE DES COURS D'EAU :

schéma continuité écologique

Au sens de la Loi sur l'Eau et les Milieux Aquatiques de 2006 (LEMA), qui transpose en droit français la Directrice Cadre sur l'Eau de 2000 (DCE), la continuité écologique est "la libre circulation des organismes vivants et leur accès aux zones indispensables à leur reproduction, leur croissance, leur alimentation ou leur abri ; le bon déroulement du transport naturel des sédiments". Elle constitue un des piliers permettant d'atteindre l'objectif de "bon état des eaux" exigé par la DCE, à l'horizon 2027 pour les cours d'eau du territoire du SAGE Arguenon-Baie de la Fresnaye. Concrètement, la libre circulation des sédiments (graviers, cailloux, sables, etc. venant des berges et des versants en amont) permet de façonner naturellement la morphologie des rivières et les divers habitats propices à la biodiversité aquatique, notamment les poissons. En effet les poissons ont besoin de circuler librement dans la rivière afin de répondre à leurs différentes exigences en terme de nourrissage, repos et reproduction.

Types d'obstacles à la continuité écologique : 

Aujourd'hui, de nombreux cours d'eau présentent des obstacles à la continuité écologique, infranchissables pour les espèces aquatiques et les sédiments. On les trouve sous forme naturelle comme les encombres de bois ou les chutes d'eau, ou créés par l'homme grâce au génie civil comme : les barrages, les seuils, les digues d'étangs, les passages busés ou encore les tabliers de ponts. Ces derniers ont été aménagés au fil des siècles pour l'ornement, la création d'électricité, le franchissement routier, l'abreuvement d'animaux, etc. Ils entravent la libre circulation des espèces piscicoles et le transport sédimentaire, composantes essentielles du bon fonctionnement hydroécologique des milieux aquatiques.

EXEMPLE DE TRAVAUX DE RESTAURATION DE LA CONTINUITE ECOLOGIQUE

Ex avant travaux rest ecoEx après travaux rest eco

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

BARRAGE DE SAINT-SEBASTIEN - FREHEL-PLURIEN      
  • Construit dans les années 1960
  • Communes de Fréhel et Plurien   
  • Arrêt alimentation en eau potable depuis 1980
  • Plan d'eau : 100 000 m3 et 2 ha
  • Alimenté par les ruisseaux du Papeu et du Pont de Motte
  • Surface du bassin versant : 4.8 ha   

Loïc LEMOINE - Président du Syndicat des Frémur témoigne : 

"En 2014, le syndicat d'alimentation en eau potable du Cap Fréhel a confié au cabinet d'études SAFEGE une mission d'ingénierie sur la solidité de l'ouvrage. En 2015, une étude subaquatique a listé un nombre important de travaux à réaliser pour une réhabilitation de l'ouvrage. Puis, à partir de 2016, le Syndicat des Frémur a pris en charge le dossier du barrage de Saint-Sébastien.

Selon l'étude environnementale, le barrage constitue une rupture de la continuité du réseau hydrographique, un frein à la migration des poissons et espèces, ... Ainsi, l'arasement partiel du barrage a été retenu par le Syndicat des Frémur comme le meilleur scénario.

En amont des travaux, les élus ont interrogé les conchyliculteurs pour connaitre la période la moins impactante sur leur activité pour la vidange du barrage. De plus, comme le Frémur est une rivière classée en catégorie 1 pour les salmonidés, la vidange a été réalisée en mai 2019 après une pêche de sauvegarde. Une tonne de poissons a été redistribuée dans d'autres plans d'eau par les sociétés de pêche de Lamballe et Plancoët. En phase de travaux, le suivi de la qualité de l'eau est réalisée par Dinan Agglomération pour suivre leur impact. De plus, les filtres de paille ont été mis en place pour limiter l'impact de la vidange.

Actuellement, une phase de renaturation (plantation et création de chemins) est en cours pour valoriser le site. L'arasement partiel du barrage de Saint-Sébastien est un projet important pour la restauration de la continuité écologique et sa mise en valeur."

Montant des travaux : 679 896.10 € HT dont :

- 379 459.74 € HT pour l'arasement partiel du barrage subventionnée par l'Agence de l'Eau Loire-Bretagne à hauteur de 70%

- 246 746.40 € HT pour la renaturation du site (non subventionné)

- 53 689.36 € HT pour la maitrise d'oeuvrelogo AELB

2009                                                  
  • Arrêté préfectoral de mise en demeure du Syndicat d'alimentation en eau Potable du Cap Fréhel de respecter les dispositions de protection du barrage
2014-2015
  • Etude SAFEGE sur la solidité et pérennité de l'ouvrage
  • Visite subaquatique et priorisation des travaux
2018-2022
  • Décision d'arraser partiellement le barrage
  • Etude et suivi des travauxlogo syndicat Frémur

 photos a barrage

photos b barrage

Jean-Pierre OMNES - Président de la CLE du SAGE Arguenon-Baie de la Fresnaye témoigne :

"Un des enjeux du SAGE Arguenon-Baie de la Fresnaye est l'amélioration de la qualité biologique, de la continuité écologique et de la morphologie des cours d'eau. Les travaux engagés par le Syndicat des Frémur répondent à cet objectif en permettant la libre circulation des poissons, la remise des cours d'eau dans leurs lits naturels et la réhabilitation des zones humides."

Photos 2 barrage St Sébastien

PARKING DU VAL - CORSEUL         

Au niveau de ce parking, le cours d'eau busé sur 30 m rendait la libre circulation des espèces évoluant dans et aux abords des milieux aquatiques très difficile. En effet, 3 effets se cumulaient à cet endroit :

schéma parking du val Corseul

  • Chute d'eau de 50 cm
  • Accélération des écoulements au niveau des premiers éléments du busage
  • la longueur du busage créant un fort contraste lumière-obscurité pénalisant pour les espèces diurnes (espèce active en journée)

C'est pour cette raison qu'en accord avec les propriétaires du site, et en mettant l'accent sur la sécurisation et l'intégration paysagère de l'aménagement, il a été décidé de réouvrir le cours d'eau en septembre 2020. Outre le rétablissement de la continuité écologique en toute saison, l'aménagement permet également d'éviter l'inondation du parking lors de forts épisodes pluvieux, la buse sous le parking n'arrivant pas à évacuer les violents à-coups hydrauliques.

Montant des travaux : 29 070 € TTC / Financements :logo DA Région Bretagne 2  Logo Dpt22 vertical Couleur logo AELB

Photos avant parking du val Corseul  Photos pendant parking du val Corseul  Photos après parking du val Corseul

MOULIN DE LA BARBOTAIS - PLENEE-JUGON         

En juillet 2020, des travaux de restauration de la continuité écologique ont été menés par l'agglomération Lamballe Terre et Mer sur le ruisseau de la Ville Jehan (affluent de l'Arguenon). Le seuil permettant d'alimenter le plan d'eau du moulin de la Barbotais était mal dimensionné, l'eau empruntant essentiellement le bief. De plus, ce seuil était infranchissable et n'offrait pas la possibilité aux espèces piscicoles de remonter le cours d'eau. C'est pourquoi, un ajustement a été réalisé afin de répartir équitablement le débit entre le cours d'eau et le bief. Un lit plus fonctionnel a aussi été recréé en aval du seuil car le cours d'eau avait perdu des zones de refuges (habitats) et s'asséchait en période d'étiage (période où le niveau d'un cours d'eau est au plus bas). La restauration du seuil a permis de rendre accessible 6 km de cours d'eau en amont pour les espèces piscicoles. Dès le lendemain des travaux, l'impact était visible : quelques truites, remontant le cours d'eau et franchissant sans mal le seuil ajusté, ont été aperçues...

Montant des travaux : 27 900 € TTC / Financements :logo LTM Région Bretagne 2  Logo Dpt22 vertical Couleur logo AELB

LTM avant travaux   LTM après travaux    LTM lit recréé

Image1L'ANGUILLE GRANDE VOYAGEUSE                                                          Image27 

 

L'anguille grande voyageuse, est aujourd'hui une espèce classée en danger critique d'extinction en raison de plusieurs menaces qui pèsent sur elle. Saviez-vous qu'elles parcourent plusieurs milliers de kilomètres tout au long de leur vie ? Le lieu de ponte supposé étant la mer des Sargasses à plus de 400 mètres de profondeur. Leurs larves voyagent pendant près d'un an, grâce au Gulf Stream, avant d'arriver sur nos côtes. De là, parvenues au stade de civelles, elles remonteront les estuaires attirées par les eaux douces pour gagner nos cours d'eau et étangs et y vivre jusqu'à 18 ans ! Dans l'Arguenon, plusieurs obstacles ont été aménagés pour lui permettre de remonter le bassin versant. A Plancoët, le barrage anti-marées a été équipé d'une passe spécifique pour les aider à franchir l'ouvrage. Plus en amont, le barrage de la Ville Hatte, haut de 15 mètres, a lui aussi été doté d'un ascenseur dans les années 1980. Après 18 km de traversée du lac, c'est le barrage à clapet de Lorgeril qui a été aménagé d'une passe. Parmi les derniers obstacles à franchir, le mur du Moulin de la Maison Pêche et Nature est une pause obligatoire. Ici, c'est une passe piège qui a été mise en place et qui permet au public d'observer le système de piégeage et d'assister au comptage des anguilles qui sont relâchées dans l'étang de Jugon situé au-dessus. Une fois leur maturité atteinte, les adultes devenues anguilles argentées dévaleront l'Arguenon pour retourner sur leur lieu de reproduction à 6 000 km de là. Pour en savoir plus sur ce poisson mystérieux et les dangers qui les menacent, n'hésitez pas à venir visiter la Maison Pêche et Nature des Côtes d'Armor à Jugon les Lacs où une exposition permanente lui est consacrée.

Contact : Maison Pêche et Nature : 02 96 50 60 04

        Trajet anguille 

contacts cont écolqualité eau oct dec 2020

 

Carte des zones humides